3 conseils pour bien débuter avec la voix
3 conseils pour bien débuter avec la voix

3 conseils pour bien débuter avec la voix

Comme pour le précédent article publié la semaine passée, il s’agit de ma participation à un événement interblogueurs. Celui ci est organisé par ma collègue Johanna du blog learneuse qui a pour slogan Hack ton éducation, fais pétiller ta vie! Le thème traité est donc aujourd’hui 3 conseils pour bien débuter avec la voix!

Hello les aventurier-e-s de la voix! Et bienvenue pour ce moment passé ensemble sur le blog.

Etant formateur et enseignant, toute initiative portant sur l’apprentissage attire mon attention. Et vous découvrirez dans ce blog de Johanna des vrais trésors pour accélérer vos apprentissages, quels qu’ils soient. Car apprendre, c’est avant tout une aventure à l’intérieur de soi et de dépassement de nos limites.

3 conseils pour bien débuter avec la voix

Que vous soyez au début de votre vie professionnelle ou non, il y a toujours des moments où vous avez l’impression d’être sur le point de vivre une première fois.

  • 1ère présentation d’un projet,
  • 1ère réunion avec vos collègues
  • 1er appel téléphonique au non de votre entreprise
  • 1er entretien d’embauche
  • 1ère visio conférence

Et, si vous êtes déjà rodé(e) à ces exercices et situations professionnelles, il est quelques fois bon de faire “comme si” c’était la première fois pour aborder ces actions avec fraicheur. Avec cette posture intérieure qui ouvre la voie et la voix pour aller plus loin et acquérir de nouvelles habiletés.

Alors, quelque soit votre niveau d’expérience. Je vous invite à expérimenter ces 3 conseils avec l’esprit d’un(e) débutant(e) pour laisser une place en vous, libre d’apprendre et d’enrichir votre capital de connaissances.

Avant tout, définir pourquoi vous vous exprimez

Mais avant toute chose il vous est nécessaire de définir pourquoi vous avez besoin de parler et de transmettre un message. Car en effet, sans cette clarification de vous à vous, vous courrez le risque de vous retrouver kidnappé(e) par la peur, le stress ou l’autosabotage, pile au moment de prendre la parole.

Une fois défini(e) vous ouvrez un espace en vous, disponible à l’apprentissage, au progrès et à l’aisance de la parole. Et pour aller plus loin sur ce sujet je vous invite à lire cet article à propos de la peur de l’échec 

Conseil n°1 : réveiller le corps et la voix

La voix est intimement liée à l’énergie corporelle car c’est un instrument à vent. Aussi, vous avez autant besoin du souffle pour parler que si vous appreniez à jouer du saxophone, de la trompette, ou de la clarinette.

Donc c’est comme un pacte que vous devez sceller avec votre voix, de toujours la solliciter une fois que votre organisme a eu le temps de s’activer.

Pour cela le sport est clairement l’un des meilleurs alliés, avec également l’alimentation (solide et liquide). Aussi manger une alimentation à haute valeur nutritive et saine va aider grandement votre corps à maintenir une énergie haute lors de vos prises de parole.

Alors pour le sport voici mes recommandations :

  • marcher 10 à 15 minutes avant de vous rendre à votre travail.

Je me souviens qu’Anthony Robbins l’a fait dès le début de sa carrière. Ce qui est amusant c’est que son intention initiale n’était pas tant de dynamiser son énergie. En fait il avait une voiture en état très précaire et il voulait surtout que ses clients ne la voient jamais. Et c’est ensuite qu’il a réalisé que le fait de marcher lui donnait le temps de réveiller son souffle et son corps. Et que c’est minutes de mouvement lui laissaient un temps idéal pour faire le vide en lui et sélectionner quelle énergie activer pour le rdv qui venait.

  • faire 3 à 4 séances de sport par semaine

Pour donner à votre corps l’habitude de côtoyer un niveau plus élevé d’énergie. Cela peut prendre quelques jours et semaines à vraiment se sentir. Et tout à coup vous sentirez que votre souffle deviendra plus tonique et vif, et que votre voix aura un panel plus large en termes de variations de timbres et de sons. Je ne suis pas coach sportif, mais depuis 5 mois que je pratique une séance de sport de 15 à 20 minutes presque quotidiennement je suis étonné que ma voix sonne sans effort et ce dès les premières phrases prononcées le matin.

Pour l’alimentation :

Je recommande d’observer si vos repas vous donnent un carburant de qualité, d’éviter pour les repas qui précèdent une prise de parole importante, de manger des plats trop riches car la digestion peut non seulement ralentir le métabolisme mais aussi engendrer la présence de mucosités au fond de la gorge.

Dans tous les cas veillez a beaucoup vous hydrater car les tissus que sont les cordes vocales ont besoin d’humidité pour maintenir leur élasticité.

Pour tous ces éléments, sport et alimentation, votre meilleur allié est le bon sens et de prendre à chaque fois un moment pour évaluer une chose: vous sentez vous bien? Sentez vous en vous une énergie élevée et de qualité? Si c’est le cas, vous tenez là de bonnes habitudes.

Pour réveiller la voix :

Prenez 30 secondes à 1 minute pour faire circuler l’air par la respiration volontaire (heureusement qu’on respire meme quand on n’y pense pas). Je veux dire par là, inspirez et expirez sans penser à autre chose, juste pour “réveiller” le souffle. Souvenez vous la voix est un instrument à vent, donc qui fonctionne grace à l’air que vous expirez.

Ensuite voici un exercice tout simple : inspirez profondément et à l’expiration faites le sons “sh” de façon prolongée. Un peu comme si vous vouliez imiter une fuite d’eau ou un torrent. Quand vous avez expulsé tout l’air, ouvrez la bouche comme si vous alliez bailler et reprenez de l’air à nouveau. Cet exercice va vous permettre d’augmenter petit à petit la capacité respiratoire de vos poumons et vous donnera donc plus d’élan dans votre discours. Avec ce premier conseil pour bien débuter avec la voix vous allez déjà vous sentir plus dynamique. Il m’est difficile de ne pas le classer dans mon best of de ces 3 conseils pour bien débuter avec la voix!

Conseil N°2 : chanter au moins 3 minutes par jour

Maintenant si vous voulez accélérer votre progression avec la voix et lui donner de la chaleur et de l’expressivité. Je vous invite à découvrir ou redécouvrir le plaisir de chanter. C’est un des plus importants de mes 3 conseils pour bien débuter avec la voix!

Mais tout de suite je vais vous rassurer sur une chose: que vous chantiez juste ou non ne vous privez pas de chanter!!! Il n’y au aucun lien entre la météo et le fait de chanter!!! Et j’en veut pour preuve que j’ai vécu dans le Sud de la France pendant 20 ans. J’y ai entendu beaucoup de gens chanter, et que même quand là bas quelqu’un ne chante pas juste du tout, il ne pleut presque jamais.

Vous savez au delà de boutade, j’ai rencontré tellement de personnes qui se privent de chanter par peur de faire pleuvoir. Et j’en parle ici parce que votre voix va progresser de façon fulgurante si vous lui offrez cette liberté du chant.

Quand vous chantez, vos cordes vocales côtoient une qualité et une intensité de vibration qui est d’un tout autre niveau que quand vous parlez. Les notes, les mélodies conduisent la voix vers un champs varié d’intonation et de rythmes. Ce qui permet ensuite, de retour au langage parlé de capitaliser plus de temps de “vol”. Prenez n’importe quel texte de chansons. Et faites le compte du temps que prend la lecture, puis le chant. Vous constaterez que la version chantée vous donnera un temps de vibration des cordes vocales d’au moins 30 % supplémentaires.

Chanter = plaisir !

A cela vous rajoutez la dimension du plaisir qui est inestimable. Vous offrez à votre cerveau un moment émotionnel qui va informer vos neurones que la voix et le plaisir vont de paire.

Enfin un dernier conseil relatif à la voix chantée. Souriez quand vous chantez, puis faites de même quand vous parlez. Votre sonorité vocale s’en trouvera enrichie grâce à l’ouverture que le sourire permet. En effet, en souriant il y a comme une élasticité qui opère et permet aux sons d’aller “voyager” dans l’ensemble de la cavité crânienne. Et à partir de là c’est votre timbre vocal qui s’enrichit de façon illimitée. C’est certainement mon préféré des 3 conseils pour bien débuter avec votre voix en fait!

Conseil n°3 : s’entrainer jusqu’à ce que vous soyez à l’aise à 130 %

Je vais citer deux dictons tirés de la sagesse populaire.

“Rien ne résiste à l’entrainement”

Et pourtant la plupart des personnes se jettent dans l’art de la communication orale sans le faire. Nous sommes conditionnés à préparer, peaufiné le contenu et à négliger le contenant. Et les neurosciences nous éclairent à ce sujet. Seulement 10 % de ce que vous dites sont retenus par les personnes à qui vous parlez. Les 90 % restants sont le contenu non verbal de votre communication.

Or, la voix fait partie du langage non verbal! Et l’impression que les gens retiennent de votre voix s’élève à 40 % de ce qu’ils retiennent! C’est juste énorme n’est ce pas? Si vous souhaitez aller plus loin sur cet aspect je vous suggère de visionner cette vidéo que j’ai intitulée Oser faire sonner votre voix.

Votre terrain d’entrainement est votre quotidien

Alors entrainez vous avec vos phrases, jouez avec l’intonation, le rythme, les accents toniques pour faire de vos phrases des stimuli auditifs qui vont aller à la conquête de l’écoute et de l’attention des personnes à qui vous vous adressez.

C’est à la fois un respect pour elles et pour vous que vous allez mettre en action. Et votre expertise perçue va s’élever à mesure que vous posséderez, non seulement les mots et les idées mais aussi leurs formes sonores par votre expression orale.

“Il n’est jamais donné deux fois l’occasion de faire une bonne première impression”

C’est pour cela que la voix est si importante dans nos vies professionnelles. Car la première impression que vous donnez est capitale: au téléphone, au moment d’accueillir vos collègues, lors des premiers mots de vos interventions.

C’est donc tout un travail sur la valeur de vous même et le désir de contacter en vous l’excellence. Prendre possession de votre voix et de votre communication orale est un axe pour aller à la rencontre du sommet de vous même.

Avec ces 3 conseils pour bien débuter avec la voix, vous avez les clés en mains pour vous démarquer et faire la différence dans votre carrière et pour entreprendre votre vie.

Je vous invite à partager cet article autour de vous, et aussi à me dire en commentaire lequel de ces 3 conseils vous a le plus parlé et intéressé.

A très bientôt pour un nouvel article,

Votre coach,

Emmanuel

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   

Cet article a 8 commentaires

  1. Bonjour,
    Super article !
    Je vais commencer par le début et faire 10-15 minutes de marche pour aller au travail.
    Je continuerai par les autres conseils ensuite.
    Merci Emmanuel.

    1. Génial ravi que ça te parle et te mette de suite en mode action
      À bientôt

  2. Bonjour Emmanuel,

    Merci pour cet article.
    Mon prof de chant insiste beaucoup sur le fait de faire du sport
    pour dynamiser son corps et sa voix.
    Et je voix que toi aussi.
    En tant que formateur pro, je donne énormément de
    formations et ma voix en est venue à être fatiguée.
    Quels conseils pourrais-tu donner aux personnes qui sollicitent grandement leur voix
    de par leur métier, et qui, malgré un suivi orthophonique, des cours de chant, mettent du temps à récupérer ?

    Cordialement ,

    1. Merci Roman
      Écoute j’adore ta question et je vais la choisir pour débuter l’an où elle série de vidéos de questions réponses 🙂
      Je te dis à bientôt !

  3. Bonjour Emmanuel,
    Tu ouvres ce ce carnaval d’article avec brio et simplicité. J’adore ! J’avais effectivement noté qu’en marchant 20 mn tous les jours au grand air, ma voix sonnait plus fort dans les poumons et avec plus d’assurance. Je retiens le conseil de chanter (je peux le faire dans ma voiture sans incommoder les autres 😉). Un grand merci Emmanuel pour ces conseils qui vont être utiles à mes lecteurs !

    1. Merci pour ton retour !!!
      J’apprécie ce feed-back et suis ravi que cela convienne pour tes lecteurs
      Je t’envoie très bientôt le pdf
      À bientôt

  4. HAAAA l’entrainement! on n’y pense pas mais c’est vairment un truc qui permet de s’améliorer . Ca parait si évident et pourtant quasiment personne(non profesionel) ne s’entraine a mieux utiliser sa voix.

    Arcile sympa, merci

    1. Merci Stéphane pour votre feed-back
      Ça fait vraiment plaisir et oui l’entraînement est en fait le tsunami qui terrasse toutes les peurs et ancre toutes les compétences au fond de soi
      À bientôt

Laisser un commentaire

Fermer le menu



Recevez votre livre 

5 secrets pour dépasser la peur de prendre la parole

%d blogueurs aiment cette page :