La peur de l’échec
Dépasser la peur de l'échec

La peur de l’échec

Bonjour à vous les aventuriers de la voix!

 

Aujourd’hui nous allons parler d’un sujet qui revient souvent dans toutes les sessions de coaching que je donne.

La peur de l’échec

Et aussi,  l’autre peur qui en découle : la peur du regard des autres.

Si vous avez fait vos études en France, vous avez reçu cette peur en cadeau empoisonné dans la façon avec laquelle on vous a enseigné. Alors comme tout poison il faut trouver l’antidote, et vite!

Comme le dit Idriss Aberkane dans cette vidéo: l’échec fait partie du processus d’apprentissage, et c’est même une façon rapide d’évoluer et de progresser.

Les sportifs de haut niveau le savent, c’est face à une difficulté que de nouvelles facultés prennent naissance en eux. Un champion forge sa détermination grâce aux obstacles.

Alors pourquoi avoir peur de l’échec, quand il est objectivement nécessaire à votre réussite?

Vous avez le choix entre deux chemins

Quand vous apprenez une nouvelle compétence, vous avez le choix entre deux chemins: celui de la peur de vous tromper ou bien celui de l’audace.

Le premier chemin, je vous invite à le fuir le plus vite possible!!!

Il est truffé de notre conditionnement le plus retord: qui consiste à focaliser notre attention sur les erreurs et tous les aspects négatifs.

Le deuxième chemin, engagez-vous dessus!!! Il est constitué d’un shift à l’intérieur de votre pensée: et il carbure à la célébration de chaque réussite, aussi petite qu’elle soit.

 

Pour s’échapper de l’échec, célébrer toutes les réussites, même petites

Il y a quelques jours, lors d’une session de coaching vocal avec une chanteuse, on a démarré une nouvelle chanson. Et je voyais ma cliente qui se crispait à chaque fois qu’elle se trompait. Que ce soit dans la prononciation des paroles ou parce que’elle chantait une “mauvaise” note.

Là j’ai fait un break et je lui ai posé une question : “voulez vous apprendre cette chanson en un temps record, ou bien en longtemps?” Elle m’a répondu, “je veux l’apprendre vite et prendre du plaisir à la chanter!!!”

Alors je lui ai donné le choix, entre la version longue et la version courte. La version longue consiste à focaliser son attention sur les erreurs et la peur de se tromper. La version courte, consiste à focaliser son attention sur chaque réussite!

Cela a tout changé sur son attitude et son aisance à continuer à apprendre la chanson.

 

La question de la peur de l’échec est centrale pour la prise de parole

En effet c’est l’une des plus grandes raisons de l’inertie des personnes à ce sujet. Alors, paralysées par cette peur de ne pas être à la hauteur, elles préfèrent passer leur tour, laisser d’autres personnes s’exprimer.

C’est un étonnement de lire que la peur de prendre la parole est l’une des plus grandes peur de l’être humain.

Mais en fait il y a un remède simple et efficace

Ressentez la peur mais parlez quand même!

Oui c’est ok d’avoir cette boule au ventre, ou dans la gorge. C’est même positif! Cela montre que vous êtes humain(e) et que vous vivez des émotions.

Retournez le phénomène. Car vous avez un choix. Celui de rester paralysé(e) par la peur, ou bien de quand même oser. Car ce n’est qu’en pratiquant la parole que vous pourrez évoluer et conquérir cette compétence si nécessaire à l’évolution professionnelle, et personnelle.

Bien sur, mon conseil est de vous entrainer, aussi souvent que nécessaire. Parce que souvent la peur vient dans les espaces où elle a une prise, là où nous ne sommes pas assez préparé(e)s.

Le premier remède contre la peur de l’échec est donc la préparation personnelle et l’entrainement. Ensuite vient l’affirmation en vous de vos valeurs, de votre vision de l’avenir.

Vous savez la peur rend souvent myope car elle nous fait zoomer sur notre propre sentiment et notre propre fébrilité. Alors c’est bon de regarder plus loin et de relativiser.

Comment ? Voici une piste sous forme de questionnements :

Si vous restez collé(e) à la peur et que vous n’agissez pas, que va t il se passer?

Votre compétence sera t elle entendue?

Serez vous embauché(e) par ce recruteur si vous n’osez pas passer cet appel téléphonique?

Faites vous un pas vers votre réalisation personnelle?

Si vous avez répondu non à l’une ou plus de ces questions, alors c’est que la peur est une mauvaise conseillère pour vous.

Pour dépasser cette peur de prendre la parole et de se tromper, il faut regarder plus loin et avec la tête froide.

Déprogrammer la peur de notre cerveau

En vous écrivant je pense à nouveau à cette vidéo de Margaux Hammann lors de sa conférence Ted de décembre 2018. Son thème : et si on arrêtait d’avoir peur?

Mise à part la peur qui nous protège d’un danger vital et qui nous permet de rassembler notre énergie physique pour sortir d’une situation critique. La peur n’est qu’une projection du cerveau qui craint de souffrir. En effet le cerveau est une tête chercheuse à double sens. 1 éviter de souffrir, et 2 chercher le plaisir.

Alors notre challenge devant toute nouvelle habileté est de rechercher le plaisir pour que la peur de trouve aucune prise.

Et là, il y a une bonne nouvelle. Le son de votre voix est l’expression même du plaisir. Je vous le donne en mille, quel son faites vous avec votre voix quand vous dégustez votre dessert favori? mmmh! et souriez vous ou bien avez vous une expression grave lors d’un moment de plaisir?

Eh bien votre challenge pour cette semaine est de renouer avec le son de votre voix avec plaisir, joie et amusement. Car c’est comme une centrale d’énergie du plaisir qui va générer des endorphines dans votre cerveau et dans votre corps. Pour programmer une nouvelle application “plaisir de prendre la parole”!

Pour aller plus loin au sujet de ce thème la peur de l’échec

Pour continuer cette réflexion je vous invite à visionner cette vidéo de David Laroche qui parle de façon authentique du regard des autres et du rapport à la prise de parole.

La grandeur de votre vie vous attend à un pas, de l’autre côté de ce plafond de verre qui vous limite ou inhibe.

Et souvenez vous, tout ce qui est en dehors de votre zone de confort peut devenir, en vous entrainant votre zone d’Or!

Le jeu en vaut la chandelle, vraiment.

A très bientôt, hâte de vous lire en commentaire en dessous de l’article. Et bien sûr, partagez cet article généreusement autour de vous.

Votre coach, Emmanuel

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Cet article a 1 commentaire

  1. Merci beaucoup pour cet article très intéressant ! Effectivement la peur de rater, de mal faire ou carrément de ne pas faire parfaitement est quelque chose qui nous empêche de faire et donc de progresser ! J’ai compris cela récemment lorsque je me suis rendue compte que certaines personnes faisaient même imparfaitement mais faisaient et progressaient pendant que moi je restais pétrifiée à ne rien faire…Et donc à ne faire aucun progrès !
    J’ai surmonter cela en créant un blog de dessin car c’est dans ce domaine que je souhaite avancer et progresser. Cette fois je m’expose pour de vrai et finalement je n’en suis pas morte ; -) et j’espère bien en profiter pour progresser !!!
    Stéphanie

Laisser un commentaire

Fermer le menu



Recevez votre livre 

5 secrets pour dépasser la peur de prendre la parole

%d blogueurs aiment cette page :