Parler avec confiance en soi

Parler avec confiance en soi

Dans cet article nous allons parler de confiance en soi.

Et plus encore, nous allons parler d’où prendre appui en vous pour vos prises de parole.

La confiance en soi est souvent opposée à différentes peurs, parmi elles, la peur du regard des autres. La peur de leur jugement, de ce qu’ils pensent de vous etc…


Déjà pour commencer vous êtes vous posé cette question?

“Et si au lieu d’avoir peur du regard des autres, je cherchais à inspirer les actions des autres?”

C’est un retournement de caméra. C’est un changement de perspective qui vous libère d’une pression.

Attention l’univers ayant peur du vide, il est bon de tout de suite mettre quelque chose à la place.

Ici je vous propose de mettre votre mission de vie à la place, celle d’inspirer les actions des autres.


C’est ça le leadership, montrer la voie aux personnes qui vous entourent et qui vous écoutent.

Choisir là vous vous mettez votre attention, sur vous même et votre peur ou bien sur l’autre et sa nécessité que vous pouvez aider.

C’est vrai que cela ne va pas vous vacciner de toute pression. Car vous sentir responsable peut véhiculer un sentiment fort, de veiller à être à la hauteur.

Mais en choisissant d’inspirer votre auditoire, vous portez clairement votre attention sur l’autre et sur votre message.

Pour avoir une confiance forte et solide en vous, il est nécessaire de savoir où vous appuyer.


Physiquement, votre appui : c’est vos jambes, votre souffle, votre énergie physique.

Je le rappelle ici, car c’est capital de vous appuyer sur votre première réalité physiologique avant d’aller plus loin et plus subtil.

Psychologiquement, votre appui : ce sont vos qualités, vos réussites, votre légitimité, les heures consacrées aux domaines qui sont les vôtres. Et qui vous rendent totalement légitime pour transmettre votre point de vue, vos connaissances et les faire entendre avec force et brio.

C’est une articulation de votre pensée intérieure. De veiller à parler à partir de la partie saine, légitime, confiante de vous.

Si vous avez du doute en vous, c’est ok. Mais vous avez le choix. Parler à partir du doute ou de la compétence en vous?

Faites l’essai et enregistrez vous. Je suis prêt à parier que vous sentirez et entendrez en 2 secondes la différence d’impact et de présence entre les deux versions.


Faites ce choix, et faites le de façon définitive.

Quand vous prenez la parole, faites la s’originer dans ce sol de confiance, d’assurance, de connaissance et de légitimité qui réside au plus profond de vous.

Maintenant, ce qui est essentiel: c’est de pratiquer cette confiance. Oui vous avez bien lu. S’entrainer à avoir confiance en vous, comme un entrainement sportif ou artistique.

Notre conditionnement de société, d’éducation nous a fait croire que l’excès de confiance est néfaste. Oui, si c’est pratiqué avec des œillères. Mais bon sang, regardons les dégâts de l’excès de MANQUE de confiance.

Alors entrainez vous, et si vous avez peur d’atteindre le trop-plein. Demandez à un-e proche de vous tirer la sonnette d’alarme si tout d’un coup vous passez à l’extrême.

Mais là encore je suis prêt à parier que vous avez de la marge devant vous.


La suite de cette année 2020 appartiendra à celles et ceux qui vont embrasser leur plein potentiel, illimité et abondant.

Et c’est pour que vous en fassiez partie avec succès que je me bats comme je le fais pour contribuer à construire en vous cette force évolutive qu’est la confiance en vous. Pour que vos prises de paroles fasse levier et tremplin pour vos réussites professionnelles et personnelles.

Cet article a été initialement envoyé en tant que mail aux abonnés de mes mails privés. Cliquez ici pour le rejoindre et ne rater aucun de mes conseils et techniques de prise de parole.

Je vous dis à très bientôt, rentrez dans la magie de votre voix, votre carrière vous remerciera!

Votre coach pour la prise de parole

Emmanuel Jublin

What do you want to do ?

New mail

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    50
    Partages
  • 50
  •  
  •  
  •  
  •   

Cet article a 8 commentaires

  1. Nicolas

    Effectivement l’état d’esprit avec lequel on aborde une situation fait toute la différence. Que ce soit dans la voix, ou dans l’impression que l’on renvoie, tout part de là ! Merci pour cet article Emmanuel.

  2. Sophie

    Bonjour Emmanuel. Un sujet porté sous un jour nouveau en ce qui me concerne. J’aime l’idée de porter l’attention sur ce que nous pouvons apporter à l’autre. Une bonne idée également de s’enregistrer quand on ne peut pas s’entraîner devant d’autres personnes. Au plaisir. Sophie

    1. EmmanuelJublin

      Merci Sophie pour ce message qui fait plaisir. C’est mon but, d’apporter un angle nouveau sur le sujet de la prise de paorle et de la communication verbale. Alors c’est top si cela est utile. Au plaisir, Emmanuel

      1. Jonathan

        Merci pour cette article… effectivement, il fait oser se jeter à l’eau comme on dit 😅

  3. Rachel

    Je suis d’accord avec ce que tu dis. Je parle de temps en temps en public j’ai souvent le trac avant. J’essaie aussi d’inspirer mon auditoire dans le contenu de mon discours et ça m’aide beaucoup pour me lancer et surmonter le trac.

    1. EmmanuelJublin

      Merci Rachel, oui c’est un élément qui change la donne. Bonne chance avec ton blog sur la musique!

  4. Maud

    Le ton de la voix est si important et donne une indication sur le niveau de confiance en soi je trouve

    1. EmmanuelJublin

      Oui, absolument Maud. Ce qui est fou c’est que le ton de la voix est un élément du langage non verbal. Et je trouve ça génial d’avoir la possibilité, le choix de ce qu’on veut véhiculer par la voix elle même.

Laisser un commentaire