L’art de raconter des histoires 1ère partie

L’art de raconter des histoires 1ère partie

Comment l’art de raconter des histoires peut tout changer!

Je vais ici vous inviter à découvrir un art majeur qui peut tout changer dans votre rapport à la prise de parole, que ce soit en public ou en petit comité,

Cet art est indispensable tant devant un petit, moyen qu’un grand auditoire.

Il y a quelques semaines, c’est une de mes étudiantes qui m’a fait réaliser que dans cet acte simple de raconter une histoire, se cache des trésors étonnants.

Des trésors qui vont vous aider à apprivoiser le fait de vous adresser à des personnes sans le stress, ni le trac qui inhibe la plupart des gens.

Déjà, il est bon de constater que presque tout le monde aime les histoires. N’est ce pas?

Cela fait partie intégrante de notre vie. Mais trop peu de personnes s’emparent vraiment de cette pratique et de cet art. Depuis notre tendre enfance nous aimons tous qu’on nous raconte du histoire. Alors pourquoi se priver d’une clé universellement appréciée?

 

Mais pourquoi est-ce si nécessaire?

Mais au fait pourquoi cela peut il vous aider à gérer votre trac et apprivoiser le trac?

Tout simplement car cela va donner une direction à vos phrases et à vos mots. Aussi parce que, dans une histoire, vous avez l’occasion de faire voyager votre auditoire, dans une terre fertile du cerveau qui se nomme l’imagination.

L’art des conteurs réside dans le fait qu’ils savent faire voyager l’esprit de leur auditoire avec les émotions et le monde des sens.

Nourrir et capter l’attention

Là, se cache une clé qui va nourrir l’attention de celles et ceux qui vous écoutent.

Le fait d’activer dans le cerveau, les neurones miroir qui vont s’identifier à chaque évocation sensorielle que vous allez insérer dans votre histoire.

C’est même une astuce pour structurer le début de vos interventions. Dans votre introduction, faites en sorte de “cocher” chaque sens:

Un mot ou un phrase pour : le toucher, l’ouïe, l’odorat, le gout et la vue.

Cela vous est utile quelque soit votre profession et métier

Et en réalité le fait de penser à évoquer les sens dans votre discours est utile à tous les métiers. Parce que vous parlez à ce moment, non seulement à l’intellect des personnes, mais également à leur monde émotionnel.

Si votre métier est dans le domaine de la vente, cette façon de vous exprimer va être un atout primordial dans votre façon de raconter les bénéfices de votre produit ou service à vos client(e)s.

De façon générale si vous avez besoin d’insuffler une vision à vos collaborateurs vous allez constater que leur écoute sera beaucoup plus calme et ample que si vous ne donnez que des mots techniques et des faits dans vos interventions.

Pour résumer cet aspect, le fait de vous adresser au monde sensoriel et émotionnel des personnes leur montre que vous les considérez en tant que personnes au sens large et non uniquement comme des cerveaux sur pattes!

 

Comment s’entrainer à raconter des histoires?

Ici bien sûr nous parlons de raconter une histoire au sens d’emmener les gens dans une écoute de qualité, et non de raconter des histoires au sens de “duper” ou raconter des “sornettes” aux gens.

Alors comment s’entrainer? Eh bien en racontant un film qui vous a plu, un livre qui vous a touché par exemple.

Sans effort vous allez voir que pour décrire avec des mots les scènes et les paysages du film, l’évocation des sens ne sera pas un effort, mais au contraire sera naturel pour vous.

C’est ce secret que mon étudiante a découvert il y a quelques semaines.

La session de coaching consistait à apprendre à utiliser le langage en mettant du relief dans la voix, en faisant des pauses et variant l’intonation.

Elle a réussi a captiver son auditoire pendant 10 minutes, alors que l’exercice consistait à parler seulement … 2 minutes 🙂

Qu’a t elle fait? Elle a réussi le tour de force de connecter 15 personnes devant elle à son histoire. Tout d’un coup sa voix est devenue affirmée, elle a posé ses respirations et les mots importants se sont trouvés naturellement accentués et suivis de silences quand il y avait besoin de laisser l’imaginaire voyager.

Et elle n’a eu aucune hésitation parce qu’elle voyait ce dont elle parlait! C’est là le double effet de l’évocation des sens par le langage. Ce n’est pas uniquement votre auditoire qui voyage, vous êtes le guide de cette évasion, et donc naturellement vous devenez captivant(e).

 

Pas besoin de chercher vos idées

Un autre avantage d’avoir un fil conducteur de ce type, c’est de ne pas avoir besoin de chercher ses idées. Oui, les idées sont inscrites dans votre mémoire et vous allez délier vos phrases sans effort de chercher vos mots. Donc sans la peur du trou de mémoire, ou d’être à court d’idée.

Car parmi les peurs le plus souvent exprimées par mes clients, il y a la peur du trou de mémoire ou de ne pas savoir quoi dire au bout de quelques phrases.

Comme pour tout apprentissage ce sont les minutes, les heures d’entrainement qui font la différence. Et quand on raconte une histoire, le temps passe très, très vite.

Commencez par raconter une scène de film, une chanson, un passage du livre que vous êtes en train de lire. Et dites m’en des nouvelles dans vos commentaires et vos messages.

Augmentez votre “temps de vol” vocal

Enfin un dernier énorme avantage de cet entraînement que vous allez faire, c’est que vous allez donner à votre voix du “temps de vol” à haute voix.

Je constate que très peu de personnes s’entrainent à dire à voix haute les mots qu’elles emploient dans leur quotidien professionnel. C’est là une tendance qu’on a héritée de nos années à l’école où l’accent a été tellement plus mis sur le fait de s’exprimer à l’écrit qu’à l’oral.

Quand je demande aux personnes combien de temps elles passent à lire à haute voix leurs notes avant de parler, je reçois en réponse un regard étonné, voire sidéré. L’idée même de s’entrainer ne leur est même pas venue, ou bien elles le disent une fois et c’est tout.

En vous entrainant à haute voix vous allez réaliser l’importance du fait de sourire en parlant. J’aborde cet élément plus qu’important dans cet article sur le sourire en parlant.

Répéter, répéter et encore répéter

A propos de répéter et encore répéter, je vous donne un conseil qui vient de mon expérience d’artiste chanteur. Imaginez le nombre de fois où j’ai retrouvé mes collèges pour répéter chaque air, chanson et musique avant de chanter sur scène!

L’expression est d’ailleurs amusante, on appelle ça le travail “invisible” de l’artiste. Mais il devient tellement visible quand on est sur scène devant le public.

Je vous invite a avoir ce même bon sens du musicien, du comédien, de l’artiste qui répète des dizaines de fois son texte.

 

Mais avant de continuer j’ai une question pour vous 🙂

 

 Si vous aviez un voeux à faire au génie de la lampe d’Aladdin, ce serait quoi?

Vous devinez la réponse la plus fréquente que je reçois?

Avoir plus confiance en moi!!! Ne PLUS AVOIR PEUR DE PARLER!!!

 

Chaque entrainement va augmenter votre confiance

A quoi sert de répéter me direz vous de vous entrainer? Je vous dirais simplement en conclusion de cet article ceci:

Chaque seconde, chaque minute d’entrainement à voix haute vont épaissir votre confiance vocale en vous-même. Cela va devenir comme une couverture qui va vous recouvrir, et donc vous protéger du stress sournois qui prend la place pour vous faire douter. L’entrainement est un antidote au doute, qui n’aura plus de prise sur vous au moment de vous lancer.

En plus vous allez y prendre goût!

Vous allez constater que c’est agréable de jouer avec la sonorité de votre voix. C’est avec votre corps que vous allez vivre les mots que contient votre propos.

Et donc, vous allez réaliser que la respiration est vitale pour être maitre de votre souffle. Ce qui va vous aider à être d’autant plus maître de vos émotions quand vous vous exprimerez sur ce sujet.

Juste une dernière recommandation, commencez par prendre une nouvelle habitude. Parlez à haute voix quelques phrases de votre métier pendant 1 minute tous les jours! Juste une minute.

Je vous donne rendez-vous très bientôt pour la deuxième partie de cet article dans laquelle je parlerai d’un outil qui va changer votre façon de vivre la respiration et le souffle dans vos prises de parole. Un outil qui va rendre fluide les variations sonores et les changements d’intonation.

A vite,

 

Emmanuel Jublin

Auteur du blog Votre voix au service de votre vie

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Fermer le menu



Recevez votre livre 

5 secrets pour dépasser la peur de prendre la parole

%d blogueurs aiment cette page :