Ces 3 déclics qui ont aiguillé ma vie de coach vocal

Ces 3 déclics qui ont aiguillé ma vie de coach vocal

La vie peut souvent se résumer à ces moments qui vous coupent le souffle et vous font réaliser votre mission de vie. Je réponds par cet article à l’invitation de ma collègue Blogueuse Florence Filatriau. Elle est l’autrice du blog fais briller les étincelles, un blog qui vous invite à vous reconnecter à votre essence et à votre axe de vie.

Je traite dans mes articles de sujets reliés à la confiance en soi et au développement de l’art de parler en public. C’est assez rarement que je vous parle de ma vie, mais ce thème choisi par Florence m’incite à changer cette habitude.

Ici je vais vous partager ces 3 déclics, rencontres qui ont aiguillé ma vie. J’ai choisi d’illustrer cet article par une photo d’un goéland pour symboliser l’envol de la voix quand elle est bien traitée et mise en totale confiance. Elle vole, libre comme cet aigle des océans. Cet oiseau qui me donne envie de grimper sur son dos à chaque fois que mon regard le croise.

Rencontre avec une grande pédagogue, Madame Burési

Au cours de mes études d’anglais à l’université du Havre, je me suis beaucoup posé de questions sur la transmission de connaissances et la pédagogie.

Un matin d’hiver, alors que je marchais de la ville haute à la ville basse, j’ai eu l’envie de faire un détour. De sonner à la porte de cette grande Dame, Mme Andrée Burési, amie de ma famille.

Andrée Buresi, au fil de ses recherches s’est liée d’amitié avec les plus grands penseurs de 20eme siècle, dont le généticien Albert Jacquard.

Au cours de sa carrière elle avait réussi à aiguiller l’intelligence de ses élèves vers l’excellence de la créativité. Je lui ai confié mes questionnements, mes aspirations de futur enseignant.

Sa générosité a été totale. Elle m’a reçu pendant 3 ans, toutes les semaines, pour me transmettre son savoir faire, et son savoir être. Chaque semaine nous lisions les cahiers de ses élèves, témoins en dehors du temps, de la magie du cerveau humain quand il est respecté, et guidé vers l’ordre du cœur.

Toute sa pédagogie est articulée autour de l’acte créatif. Le dessin, la danse, l’écriture poétique, l’expression orale.

Les cahiers des élèves étaient peuplés de la beauté des mots, habités de l’émerveillement devant le monde végétal, minéral et animal.

Fort de cet héritage, j’ai depuis bâti toute ma pédagogie sur le fait de faire créer et inventer le langage. Langage musical, langage poétique, expression de ce que contiennent les élèves de plus haut et inestimable.

Cette rencontre a aiguillé l’enseignant que je suis vers le respect des intelligences de l’élève. Sa devise était, l’instituteur est celui qui opère à instituer l’humanité dans l’être humain.

La rencontre avec le chant choral

Au même moment de ma vie, pendant mes études universitaires, j’ai fait une autre rencontre. Tout aussi déterminante.

C’était en juin, dans le cadre de la fête de la musique. J’ai eu l’occasion d’être impliqué dans un concert en tant que tourneur de page de la pianiste qui accompagnait un chœur de jeunes du conservatoire du Havre.

Au cours des répétitions et du concert j’ai été inondé par l’énergie des voix. C’était comme entendre en 3D. Les accords, les mélodies, les richesses d’harmonie se sont incrustés dans mes oreilles, et dans la mémoire de mon corps.

A ce moment là j’ai décidé d’apprendre ce métier de direction chorale. Pour une raison simple et hédoniste. Vivre la construction musicale et entendre des heures, des milliers d’heures les voix humaines se développer et transmettre les émotions supérieures qu’elles contiennent.

C’est en apprenant ce métier que j’ai appris à respecter la magie cachée dans la voix.

Ma décision de faire de la voix humaine mon métier s’est aussi affinée et ancrée avec la rencontre d’un compositeur. George Frederic Handel.

Pour la fin de mes études d’anglais, ma maitrise, j’ai décidé d’amorcer le virage vers le métier de musicien. J’ai étudié 4 oeuvres majeures de ce compositeur. Le célèbre Messi, et 3 autres oratorios de la même époque de sa vie.

Mon sujet de mémoire s’est intitulé, le Théatre de l’imagination dans les oratorios de Handel.

Ce compositeur avait tout compris. Le cerveau humain est certainement le meilleur metteur en scène. Il suffit de lui donner les pistes pour que dans son imaginaire se réalise la mise en espace et en mouvement de l’histoire.

L’amitié de ce compositeur pour la voix de ses artistes a aussi contribué a créer cette attention et ce respect que j’ai pour la voix humaine.

Au sortir de mes études d’anglais, j’ai alors foncé vers l’apprentissage de mon deuxième métier. La direction de choeur. En voyageant à travers l’Europe pour apprendre à être un alchimiste des sons. La magie de cet art de diriger des chorales, c’est que c’est avec les gestes que l’on communique la direction musicale aux artistes chanteurs. Bien sûr, pendant les répétitions, le langage verbal est nécessaire. Mais c’est surtout une communication non verbale, faite de gestes, d’expressions de visage et d’amour de l’autre. (l’autre étant, l’artiste chanteur-se en face, l’auteur/autrice de l’oeuvre, et le public qui reçoit la musique).

J’ai reçu de mes maitres Carlo Pavese et Gary Graden l’art d’improviser et d’entendre les sons dans les sons (ce qu’on appelle les sons harmoniques). Ces maîtres, formés dans l’école suédoise du chant choral, perçoivent la voix humaine comme de l’or en fusion qu’il nous appartient de sculpter dans l’instant.

La beauté de la voix chantée c’est qu’à mesure que le temps passe, la richesse sonore (harmonique, épaisseur, expressivité) rejaillit directement sur la présence de la voix parlée.

Le lancement du mon blog début 2019

Au cours des années qui ont suivi. J’ai affiné cet art de la musique chorale et de l’enseignement basé sur la créativité. J’ai dirigé de nombreuses chorales et ensemble instrumentaux (musique de chambre, orchestre).

Le coaching vocal est venu naturellement prendre sa place dans ma vie professionnelle. Enseignants, entrepreneurs, juristes sont venus me voir pour apprendre tant à chanter qu’à placer leur voix dans leur vie professionnelle.

Ensuite est venu le temps de devenir formateur en écoles de commerces et centres de formation.

Chacune de ces situations a renforcé mon désir de transmettre à une plus large échelle ce que la vie m’avait donné avec générosité. Cet amour pour la voix humaine.

Alors récemment, début 2019, après 20 ans de pratique professionnelle de la voix, en tant que chanteur (2 cd enregistrés en trio vocal avec Vars Musica), en tant que chef de choeur et coach vocal. Le moment m’a paru juste de transmettre en ligne mon expérience et mon amitié pour la voix.

Le gout de la transmission

Le blogging s’est installé dans mon quotidien avec la rédaction de plus de 60 articles, la publication d’autant de vidéos youtube. Et aujourd’hui la rédaction de mails quotidiens que je réserve à ma communauté, abonnée à ma newsletter.

Un jour, ma maman, qui aujourd’hui a rejoint un autre monde hors du temps, m’a dit ceci. Emmanuel, si la vie te donne tant, un jour ce sera le moment de donner en retour.

Transmettre, donner, guider les personnes qui ont besoin de leur voix, c’est devenu le battement de coeur de ma vie professionnelle.

J’ai la chance aujourd’hui d’intervenir auprès de lycéens et d’étudiants universitaires. Pour leur donner en présentiel les outils pour apprivoiser la confiance en soi, le dépassement de peurs et de limitations.

Naturellement découlent de ces transmissions en présentiel, toute une série de formations dont je parle exclusivement aux abonné-e-s à ma newsletter au travers de mes e-mails privés quotidien. Toutefois, 6 jours sur 7, car bien que passionné de la transmission. Je veille à laisser mes lectrices, lecteurs un jours de break par semaine. C’est ma contribution à la prévention contre le burn out!

J’aimerais à nouveau remercier Florence pour cette invitation à partager ces 3 déclics. Je ne suis pas coutumier du fait d’écrire sur le ton autobiographique. Mais ce regard dans le rétroviseur m’a permis d’évoquer avec gratitude ces 3 déclics qui ont aiguillé ma vie. Et ont fait de moi le coach vocal que je suis aujourd’hui.

A vite sur ce blog,

Rentre dans la magie de ta voix,

Ton coach vocal

Emmanuel

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour Emmanuel, joli parcours👌jolis déclics, il y a des rencontres qu on n oublie pas et qui nous invite à choisir nos voies. 😉. J ai également eu de supers enseignants inspirants. Merci d avoir participé à ce carnaval qui nous a permis de découvrir ton parcours, et de transmettre au monde la possibilité d avoir accès à toute ton expérience. A bientôt.

Laisser un commentaire

Fermer le menu



Recevez votre livre 

5 secrets pour dépasser la peur de prendre la parole

%d blogueurs aiment cette page :