Devenez un-e expert-e de la prise de parole, mes 3 conseils

Devenez un-e expert-e de la prise de parole, mes 3 conseils

Devenez un-e expert-e de la prise de parole!

Oui c’est possible et je vais vous donner mes 3 conseils pour devenir cet expert-e de la prise de parole que vous voulez devenir.

Et surtout sans effort. Car c’est bien là le sens de ma participation à ce carnaval d’article organisé par ma collègue Johanna du blog learneuse. Le but de chaque apprentissage à l’âge adulte est d’allier qualité et efficacité. Alors quand Johanna m’a proposé ce thème “donne tes 3 meilleurs conseils pour hacker l’éducation dans ton domaine”. Je me suis dit, c’est l’occasion de vous donner 3 raccourcis pour aller à l’essentiel. Quand je dis raccourcis, c’est du temps que je parle. Le contenu, lui, ne va connaitre aucune édulcoration, bien au contraire.

Conseil 1 : devenez un-e expert-e de l’écoute de la voix des gens

Ce conseil peut vous surprendre. Mais il s’agit du mode d’apprentissage le plus ancien qui soit. Celui qui consiste à observer avec la plus grande attention et ensuite à copier.

L’oreille et la voix fonctionnent de façon intimement liée. Et d’ailleurs pour découvrir les infinies possibilités de ce lien oreille et voix je vous invite à découvrir ce livre qui a marqué ma vie d’Alfred Tomatis intitulé L’oreille et la voix.

J’ai donc une question pour vous: avez vous déjà admiré la voix de quelqu’un? Une comédienne, un acteur, un-e artiste du domaine de la chanson? Je parle ici de la voix parlée de la personne. Il peut aussi s’agir d’une personne que vous connaissez et que vous pouvez entendre de vive voix bien sûr.

Mais pour ce travail d’écoute que je vous propose, je vous recommande de choisir une personne que vous pouvez écouter à votre guise via des audios ou des vidéos. Et là, vous allez développer une attitude d’écoute de plusieurs aspects sonores.

1 : Cherchez pourquoi vous appréciez sa façon de placer sa voix

Voici donc quelques questions à vous poser à ce sujet:

Quelle est la couleur de sa voix?

A t elle/il une voix chaude, grave ou aigue?

Sa voix vous semble t elle expressive et émouvante?

Qu’aimez vous dans le rythme de son débit de parole?

A partir de ces réponses vous allez maintenant écouter des extraits en focalisant votre attention sur un aspect à la fois. Ce qui va donc vous apprendre à développer de nouvelles façons d’écouter.

Je vais vous avouer que l’attention que je porte à la voix des gens me permet de ne jamais m’ennuyer ! En effet j’ai toujours quelque chose à écouter en plus du contenu des mots. J’écoute le timbre, le rythme, les variantes d’intonation et ma botte secrète, j’écoute les harmoniques de la voix (comme celle d’un instrument de musique). Et c’est passionnant. Je vous en reparlerai bientôt 🙂

2: Apprendre à imiter

Après ces écoutes successives, vous allez rentrer dans le vif du sujet: imiter, copier et répéter. Ces trois vertus ont été oubliées de l’apprentissage dès l’école. Car nous n’avons pas reçu le conseil de copier nos camarades, au contraire c’est même devenu interdit. Seule l’imitation de l’enseignant-e est acceptée. Mais cela réduit le champs d’observation et d’imprégnation. Et c’est dommage, bien dommage…

Or, si on regarde l’histoire des arts, les grandes écoles de peinture, la composition musicale, l’art de la danse. L’apprentissage se fait par l’observation et l’imitation, et par la répétition du geste.

Alors aujourd’hui, notre propos étant de hacker, d’accélérer l’apprentissage, je vous invite à vous approprier cette technique intemporelle de l’imitation et de la répétition de la copie. Vous allez donc phrases après phrases vous imprégner des qualités que vous observez chez la personne, ou les personnes que vous admirez. Regardez avec attention la gestuelle également et la posture physique qu’elle développe et met en oeuvre quand elle parle à son public, son auditoire.

Et n’oubliez pas, c’est en admirant une personne, en la félicitant intérieurement pour ses qualités que vous créez en vous des raccourcis vous menant à la maitrise de son art. Ne faites pas ce travail de façon uniquement mentale, adjoignez à votre étude et votre entrainement toute une gamme émotionnelle qui vous rapprochera plus vite du but: devenir un-e expert-e de la prise de parole. Ces qualités vont progressivement s’installer dans l’ADN de votre façon de vous exprimer.

Et vous verrez que cette imitation donnera place au développement de votre vraie personnalité vocale. Vous ne deviendrez pas un-e clone du tout car votre voix s’appropriera des qualités pour les fusionner avec votre sonorité propre.

Et bien sûr, donnez moi, en commentaire sous cet article, vos expériences de cet exercice d’observation. Vous verrez qu’en posant par écrit vous constats, vous allez les ancrer davantage en vous-même.

 

Conseil 2 : Votre connaissance du souffle va vous permettre de devenir un-e expert-e de la prise de parole.

Oui, la voix est un instrument à vent! et donc le souffle est l’allié principal de votre élocution.

En passant quelques minutes par jour à activer votre souffle vous allez donner à votre voix un atout qui vous distinguera de la plus part des personne qui vous environne.

Voici quelques pistes pour apprendre à connaitre votre souffle:

Avant toute chose: votre premier geste doit être de souffler, et non d’inspirer.

Oui c’est en fait une question de bon sens lié à une loi physique. Pour prendre de l’air de qualité il faut vider les poumons dans un premier temps. C’est comme pour remplir une bouteille d’eau, le mieux est qu’elle soit vide avant de verser du liquide à l’intérieur.

Cet aspect de la respiration peut vous donner une aide majeure pour retrouver du calme au moment où vous sentez votre souffle coupé, sous le coup d’une inquiétude ou d’un stress. En effet le réflexe quand on voit une personne en stress, est de lui dire de respirer. Mais en fait, le mieux dans ces situations est de commencer par souffler et ensuite prendre de petites respirations, comme si on sirotait une boisson agréable. Et peu à peu, la pompe du souffle reprend son activité naturelle et fluide.

Cette compétence va être essentielle pour vous conduire vers le fait de devenir un-e expert-e de la prise de parole.

Activer les muscles de l’abdomen

Le ventre est le lieu de la meilleure impulsion du souffle. Oui, ce n’est pas en forçant de la gorge que votre son de voix atteindra les oreilles de vos interlocuteurs. Au contraire en impulsant l’air avec l’abdomen vous allez donner un élan plus profond et vif à votre souffle.

Alors voici comment dynamiser votre sangle abdominale: connaissez vous la chanson we will rock you du groupe Queen? Pour rafraîchir votre mémoire voici le lien de la chanson 🙂

Sur ce rythme vous allez caler ces trois sons de consonnes : tch tch kss, tch tch kss, tch tch kss, tch tch kss, etc… Et vous allez surtout veiller pousser avec le ventre en meme temps que chaque son. Pour vous assurer que votre ventre est complice du son, vous allez mettre vos mains autour de la taille. Allez y, faites le maintenant!

Cet exercice est le maitre de tous en matière de réveil du souffle et pour commencer à rencontrer ce qu’on appelle “respirer avec le ventre”. Car le plus facile dans un premier temps est d’expirer avec le ventre. Ensuite l’inspiration abdominale viendra naturellement à force de vous entrainer!

Conseil 3 : apprendre à maitriser les accents toniques pour élever votre expertise

Cette maitrise va faire augmenter la perception de votre expertise. En effet revenez à l’observation de l’artiste ou personnalité que vous avez choisi d’imiter suite à mon premier conseil. Je suis convaincu que vous n’avez aucun doute concernant son expertise. N’est ce pas?

Eh bien l’accentuation est l’élément clé qui manque à la plupart des personnes qui ont besoin de prendre la parole dans leur vie professionnelle.

En français l’accent tombe naturellement sur la dernière syllabe des mots. Ceci différencie notre langue des autres langues latines. Mais si vous observez les personnes éloquentes vous remarquerez qu’elles prennent le contre pied de cette tendance naturelle du français. Et elles accentuent une syllabe en particulier.

Laquelle? La première!!! La première syllabe, quand elle est accentuée donne un rebond et a la vertu de réveiller l’attention de l’auditoire. Mais surtout, quand vous pratiquez cet accentuation, c’est vous meme que vous maintenez en état d’éveil et de tonicité. Pour rompre avec le rythme rectiligne du débit habituel.

Mon hack, ici, est de vous inviter à repérer tous les mots qui sont longs de 3 syllabes et plus. Et de vous entrainer à accentuer la première d’entre elles.

Pour vous en convaincre, enregistrez vous dans deux versions différentes pour une même phrase. Enregistrez la phrase sans accents particuliers, puis en mettant un accent (donc plus de poids) sur la première syllabe des mots longs. et posez vous la question suivante: quelle est la version qui donne de moi une image d’expert?

C’est avec ce type de détails que la voix fait clairement partie du langage non verbal!

et pour aller plus loin sur le sujet de l’accentuation, rdv sur ce podcast entièrement dédié à cet aspect de la prise de parole.

Je vous souhaite un chemin joyeux et riche vers votre propre expertise vis à vis de la prise de parole! Et vous êtes bien sûr les bienvenu-e-s à partager vos découvertes et questions en commentaire en dessous de l’article. Et surtout partagez le par vos média sociaux et autre moyen que vous souhaitez.

A très vite sur le blog, les aventuriers de la voix!

Emmanuel, votre coach

 

ps: les liens de mises en avant de produits comme des livres sont des liens d’affiliation. En cliquant sur ce type de liens pour vous les procurer, vous m’aidez à couvrir les frais inhérents à la gestion du blog. Soyez en par avance remercié-e-s!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour Emmanuel,
    Tu as tout à fait raison! Comme les jeunes enfants le font, l’imitation est souvent le meilleur moyen d’apprendre et de se perfectionner! C’est ce que je conseillerai également pour l’apprentissage de la peinture, mon domaine à moi 😉 , comme tu le mentionnes dans ton 1er conseil.

  2. Salut Emmanuel,
    Excellents conseils ! Merci beaucoup !
    On néglige en effet trop souvent la maîtrise de sa respiration, qui est essentielle pour atténuer le stress et clarifier la voix.
    Inspirez-vous aussi des humoristes qui savent varier le rythme, l’intonation et la prosodie pour faire rire.
    C’est tout un art…
    Alors observez et imitez (excellent conseil) !
    A bientôt

Laisser un commentaire

Fermer le menu



Recevez votre livre 

5 secrets pour dépasser la peur de prendre la parole

%d blogueurs aiment cette page :